MON MOT DU JOUR : IL FAUT PAYER LES TRAITRES EN MONNAIE DE SINGE

Imonnaie desinge Il  y a dans la cité des êtres comparables aux vieux singes de cirque. A la simple vue de quelques friandises au nectar aigre doux, ils sont toujours prêts à exhiber leur postérieur, à exécuter quelques sauts périlleux et autres grimaces ridicules avec le secret espoir de bénéficier de la générosité des patrons de cirque ou des spectateurs. Certains caressent même le secret espoir de devenir l’attraction principale de la scène aux mille étoiles. Ils sont tellement obnubilés par les feux des projecteurs, les prébendes, l’or et les honneurs qu’ils en sont à oublier la clameur populaire, les pactes secrets et officiels, leurs paroles ensorcelantes et prometteuses d’un monde féerique et leur dignité d’homme.
Passant aisément du monde des rédempteurs à celui des perfides Judas en passant par celui des persifleurs intéressés, aveuglés par l’éventuelle satisfaction de leurs appétits gargantuesques et égoïstes, ils n’ont plus la capacité de constater les métamorphoses des patrons, des autres acteurs et des spectateurs. Ils ne voient pas que, pour la plupart, ceux qu’ils amusaient hier ont pris de l’âge et de la conscience. Ils sont habitués à ces vieilles grimaces qui ne font plus rire personne.
Si ces vieux singes ne font même plus la joie des enfants, il faut les offrir au musée des antiquités et trouver d’autres espèces plus attrayantes pour éviter de fermer le cirque. Mieux encore, il faut les relâcher dans leur environnement naturel : la forêt. Ils n’y feront pas long feu. S’ils échappent à la meute furieuse d’avoir été flouée encore une fois, des lionceaux les croqueront avec plaisir. C’est le juste salaire qu’ils méritent. La monnaie de singe.


Archive de l'auteur

Humeur: Macron peut perdre le 7 mai

MacronMacron a le vent en poupe. Tous les sondages le donnent gagnant au second tour face à Marine Le Pen. Mais les sondages peuvent se tromper. Cela devient récurrent ces derniers temps en occident. Je me permets de lui dire qu’il gagnerait à être plus modéré pour éviter des mauvaises surprises le 7 mai prochain. Il a intérêt à écouter son mentor François Hollande. (suite…)

Au gnouf les bandits en col blanc

criminels 1Les délinquants en col blanc sont légion au Gabon. A la différence des pays occidentaux où ils font partie de la classe des capitaines de l’industrie et de la haute finance, sous nos tropiques, on les compte nombreux parmi les membres des différents gouvernements, dans la haute administration publique, le club très fermé des patrons des sociétés parapubliques et autres bénéficiaires des marchés publics. Ils sont facilement identifiables grâce à leur enrichissement à la vitesse grand V. Souvent d’origine modeste, ils roulent carrosse et vivent dans des villas cossues. Leur immense fortune ne provient que des caisses de l’Etat qu’ils pillent allègrement sans trop se soucier des conséquences néfastes de leurs crimes sur l’économie et le développement du pays. Et encore moins des sanctions pénales qu’ils encourent. (suite…)

Haro sur les imposteurs du sacré

faux pasteursLes néo pasteurs font régulièrement la une de l’actualité pour des actes que réprouve l’église. Ils nous font découvrir la face cachée et immonde des ministres du culte. Les compromissions avec le pouvoir temporel, les crimes à caractère rituel à l’intérieur des temples, la pédophilie, les viols, l’adultère, les escroqueries en tout genre, sont autant de méfaits et péchés auxquels ils nous habituent. De facto, ils désacralisent leur mission divine et poussent certaines de leurs ouailles à se détourner de Dieu. (suite…)

Ma réponse à l’article « Peut-on succéder à El Capo de son vivant? » paru dans EDN n°426

Dans votre dernière parution n°426 du vendredi 31 mars 2017, en page 5, sous le titre « Peut-on succéder à El Capo de son vivant? », signé par un certain Stephen Jean Landry(?), vous posez en termes déshonorants et indignes pour ma personne, le problème de la succession de René Ndemezo’Obiang(RNO) dans le clan Essandone de Bitam. Certains frères et moi sommes traités de comploteurs et de pieds nickelés, obligés d’aller faire leur coulpe et allégeance jeudi 23 mars au domicile du patriarche. Nous nous serions même engagés à aller lui présenter des excuses publiques à Bitam. Cette démarche serait consécutive à son retour en force dans la galaxie présidentielle et notre tentative infructueuse d’entrer dans le gouvernement Issozet, doléance faite à M. Léon Nzouba, auprès duquel nous aurions cassé du sucre sur le dos de M. Pastor Ngoua Nneme. Je me dois de répondre à ces incongruités  qui n’honorent pas leurs auteurs. (suite…)

Les agents de CIM Gabon craignent la fermeture imminente de l’entreprise

  • Les agents de CIM Gabon craignent la fermeture imminente de l’entreprise dans actualité
    Une vue de la récente usine d’Owendo, inaugurée en juin 2016 © 2017 D.R./Info241

Il n’y aurait pas que le secteur pétrolier gabonais qui broierait actuellement du noir. Le Syndicat national des travailleurs des carrières (Synatrac) de CIM Gabon (CIMAF Gabon) est monté au créneau lundi pour dénoncer l’épée de Damoclès qui plane sur les emplois au sein de cette société spécialisée dans la production de ciment. Cette situation serait due, selon les syndicalistes, à un manque de régulation du secteur par les autorités gabonaises. (suite…)

Ouverture du Dialogue national, discours du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba

 

ali bongo discoursLibreville, MARDI 28 MARS 2017
Monsieur le Premier Ministre, Président du Comité ad’hoc paritaire préparatoire au Dialogue politique
Mesdames, Messieurs,
Mes chers compatriotes,Je voudrais, en liminaire à mon propos, saluer chaleureusement tous ceux qui ont répondu favorablement à l’invitation qui leur a été adressée pour prendre part, ce jour, à la cérémonie marquant l’ouverture du Dialogue Politique. Votre présence témoigne de l’intérêt manifeste que vous portez à l’évolution de notre pays, engagé résolument sur le chemin de la modernité politique. (suite…)

Communiqué final du Conseil des ministres du 27 mars 2017:

conseil des ministresSous la Haute Présidence de Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat, le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, Lundi 27 Mars 2017, à partir de 11 heures, au Palais de la Présidence de la République. A l’ouverture des travaux, le Conseil des Ministres a rendu hommage à Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat, pour avoir décidé de la tenue du Dialogue Politique qui s’ouvrira demain 28 Mars 2017 à Libreville. Cette décision, hautement salutaire, évoquée devant les Parlementaires réunis en congrès le 28 Juin 2016, a été confirmée le 27 Septembre 2016 lors de la cérémonie d’investiture, traduisant ainsi la volonté constante du Président de la République, Chef de l’Etat, de toujours être à l’écoute des populations gabonaises et des Forces Vives de notre Nation. (suite…)

Gabon : 600 milliards FCFA d’argent public perdus dans des paiements frauduleux

franc CFAÉCONOMIE GABON – 600 milliards de FCFA, soit un peu plus de 914 millions d’euros, c’est le montant pharaonique qui s’est miraculeusement et frauduleusement évaporé des caisses de l’État gabonais. La somme pourrait faire frémir plus d’un, mais c’est le montant stratosphérique qu’a illégalement payé le Trésor public à des fournisseurs véreux.

Selon un communiqué rendu public le 24 mars 2017 par la Commission Nationale de Lutte contre l’Enrichissement Illicite (CNLCEI), cette somme aurait été illégalement décaissée par l’État entre 2006 et 2012.

Organisme chargé de prévenir et d’investiguer sur les faits liés à la corruption et à l’enrichissement illicite, la CNLCEI a mené plusieurs enquêtes économiques et financières sur des infractions dont elle a été saisie ou s’est auto-saisie. (suite…)

Les nouvelles « cyberarnaques » africaines(analyse Olivier Dumons et Joan Tilouine)

De l’argent facile gagné par un « scammer » (arnaqueur) africain, qu’il montre sur sa page Facebook.

C’est une autre menace technologique, invisible et sournoise. En Afrique de l’Ouest, les réseaux de cybercriminalité se sont considérablement renforcés et structurés ces dernières années. Ce ne sont plus seulement des amateurs utilisant des techniques basiques depuis des cybercafés mal équipés pour échapper à la pauvreté. Désormais, des experts bien formés lancent des offensives pour piller des individus ainsi que des entreprises de la région et d’ailleurs, selon l’étude réalisée conjointement par Interpol et le laboratoire de sécurité informatique japonais, Trend Micro, rendue publique jeudi 9 mars. (suite…)

1...34567...25

ViZioon |
nticguibarka |
FAN DES MANNEQUINS HINDSGAUL |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | zone229
| génération digital
| l'Oeil de BingO