Lin Mombo explique la nouvelle numérotation au Gabon

lin mombo numérotationjpg

Lin Mombo au centre, entouré des responsables

de Gabon Télécom(à gauche) et Airtel Gabon(à droite)

A compter de la nuit du vendredi 12 au samedi 13 juillet 2019, le Gabon procédera à la migration vers son nouveau plan national de numérotation, de huit à neuf chiffres. C’est en substance ce qu’a expliqué le Président de l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP), Lin MOMBO, au cours d’une conférence de presse donnée  lundi 03 juin 2019 à l’hôtel NOMAD dans la commune d’AKANDA.

Selon le Président du Conseil de Régulation de l’ARCEP, « Cette décision de l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP) prise en concertation avec les opérateurs du secteur de la téléphonie, vise d’une part, à anticiper la saturation prochaine du plan de numérotation national actuel et, d’autre part, à le mettre en conformité avec les règles internationales en la matière, qui préconisent la suppression du zéro après l’indicatif international du pays, dont le +241 ou encore le 00 241 correspond à celui du Gabon.»
Par ailleurs, il a précisé que «ce nouveau plan de numérotation offrira la possibilité, à chaque opérateur de téléphonie mobile, de passer de 1 000 000 à 10 000 000 de numéros.

Source ARCEP


Archive de l'auteur

Ce criminel mon héros

criminels 1Il est maintenant de tradition de voir les foules se lever pour prendre la défense des criminels économiques et financiers, ceux-là même qui ont plombé le développement de notre pays en faisant preuve d’indélicatesse dans la gestion des deniers publics. Partis de  rien,  millionnaires  ou milliardaires devenus, ces délinquants en col blanc se sont payé une certaine immunité grâce à des connexions, voire des complicités dans les sphères politique et judiciaire. Et pour cause, ils ont de quoi monnayer  les soutiens  de la populace et autres groupes de pression, arguant qu’ils sont victimes de kabbale sur fond de divergence d’opinion politique. (suite…)

Maudits soient les faux pasteurs et prêtres défroqués!

 

 

Pasteur-Afrique-du-sudUn nouveau genre d’ecclésiastiques  fait maintenant la une des journaux pour des actes que réprouve l’église. Ces messieurs portant longue robe, riche costume, tenue triviale ou crucifix, nous dévoilent la face fétide des ministres du culte. Les compromissions avec le pouvoir temporel, les sacrifices dans les temples, les miracles à foison, la pédophilie, les viols, l’adultère, les escroqueries en tout genre, sont autant de méfaits et péchés auxquels ils nous habituent. De facto, ils désacralisent leur mission divine et poussent certaines de leurs ouailles à se détourner de Dieu. (suite…)

Ainsi parle l’esprit de la forêt

esprit de la foret2Une brise perturbe mes organes d’audition forestière. Elle m’annonce une tempête venant de l’océan, que pléthores malheureux de mes protégés ont traversé sur de frêles esquifs en eaux troubles, sans la moindre infortune. Malgré ma puissance protectrice, je reste encore bouche bée devant les moyens utilisés, pour extraire de mon domaine mes séculaires amis. D’autres sont encore en rade, invisibles aux yeux des profanes, ignorants des mystères de la forêt n’ayant pas eu le courage de subir mon initiation. (suite…)

Ah ces vassaux inconséquents!

vassaux1 Il y a dans la galère royale, de drôles de quidams devenus les vassaux des gens de la cour. Ils ont une haute estime du Roi, tant qu’il honore leurs seigneurs territoriaux de quelque faveur ou distinction. Ils lui adressent prières et louanges, souhaitant son règne éternel. Ils jouent les persifleurs intéressés, dénonçant tout sujet fâché par les abus dans le royaume. (suite…)

Pour l’Union nationale «les décisions engageant l’avenir du Gabon doivent se prendre à Libreville»

Pour l’Union nationale «les décisions engageant l’avenir du Gabon doivent se prendre à Libreville» dans actualité
Zacharie Myboto, président de l’Union nationale © GMT

La situation sanitaire du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba près d’un mois après son hospitalisation à Riyad puis son transfert pour poursuivre une rééducation et une convalescence à Rabat au Maroc, continue d’être au centre des discussions. Dans un communiqué rendu public ce mercredi 5 novembre l’Union nationale revient largement sur cette affaire d’Etat qui met à mal le bon fonctionnement des institutions. Nous publions in extenso l’intégralité de cette communication.    (suite…)

Ali Bongo Ondimba reçoit des personnalités gabonaises à Rabat

(suite…)

Maroc: hospitalisé à Rabat, Ali Bongo reçoit la visite du roi Mohammed VI

Maroc: hospitalisé à Rabat, Ali Bongo reçoit la visite du roi Mohammed VI dans actualité 000_1bb403_0

Le roi du Maroc s’est rendu au chevet d’Ali Bongo Ondimba  lundi 3 décembre à Rabat. Une visite destinée à mettre fin aux spéculations sur l’état de santé du président gabonais, hospitalisé dans la capitale marocaine depuis jeudi dernier. (suite…)

Ali Bongo poursuit sa convalescence au Maroc

Ali Bongo

Hospitalisé pendant plus d’un mois en Arabie saoudite, Ali Bongo est arrivé au Maroc pour poursuivre sa convalescence.

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba est arrivé jeudi à Rabat pour y poursuivre sa convalescence en milieu hospitalier, après plus d’un mois passé dans un hôpital de Ryad pour un mal qui reste officiellement inconnu.

Parti de la capitale saoudienne mercredi soir, le président Bongo, 59 ans, est arrivé tôt jeudi à Rabat, a appris l’AFP de source diplomatique marocaine. (suite…)

Gabon : le directeur de cabinet d’Ali Bongo brise le silence

 

laccruche

Très discret depuis l’hospitalisation du président de la République le 24 octobre dernier, Brice Laccruche Alihanga s’est exprimé pour la première fois sur les réseaux sociaux. Les spécialistes du Palais du Bord de mer y voient le signe d’une amélioration tangible de l’état de santé du président gabonais.  (suite…)

12345...25

ViZioon |
nticguibarka |
FAN DES MANNEQUINS HINDSGAUL |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | zone229
| génération digital
| l'Oeil de BingO