Gabon : le directeur de cabinet d’Ali Bongo brise le silence

 

laccruche

Très discret depuis l’hospitalisation du président de la République le 24 octobre dernier, Brice Laccruche Alihanga s’est exprimé pour la première fois sur les réseaux sociaux. Les spécialistes du Palais du Bord de mer y voient le signe d’une amélioration tangible de l’état de santé du président gabonais. 

Il avait gardé le silence depuis ce mercredi 24 octobre où le président Ali Bongo avait été conduit à l’hôpital du Roi Fayçal à Riyad. A deux reprises aujourd’hui, le directeur de cabinet Brice Laccruche Alihanga s’est exprimé sur les réseaux sociaux.

Ce fut d’abord sur Twitter vers midi. « Merci au Président Paul Kagame pour ses paroles très chaleureuses et amicales à l’endroit du Président Ali Bongo Ondimba prononcées ce matin lors de l’ouverture du 11ème sommet extraordinaire de l’Union Africaine, ainsi que pour son soutien constant à l’égard de notre pays, le Gabon », a écrit Brice Laccruche Alihanga.

Puis, plus tard dans l’après-midi, au moment du coup d’envoi du match comptant pour les éliminatoires de la CAN entre le Gabon et le Mali (0-1), le directeur de cabinet du président s’est fendu d’un post très commenté sur Facebook, dans lequel il se montre un peu plus prolixe.

« En ce jour de match de notre équipe nationale […], nos Panthères pourront compter sur les encouragements de son premier supporteur, SEM Ali Bongo Ondimba, Président de la République et Chef de l’Etat. Vous avez été très nombreux à lui témoigner votre affection, ce dont nous vous remercions […] », a indiqué M. Laccruche Alihanga.

Pour les spécialistes du Palais du Bord de mer, cette double expression à quelques heures aujourd’hui l’une de l’autre, après un long silence, n’a rien d’anodin. C’est ce que pense un ex-très proche collaborateur d’Ali Bongo, qui vit aujourd’hui à l’étranger et qui connait parfaitement les rouages du pouvoir à Libreville.

« Le directeur de cabinet est très avare en paroles et c’est un homme prudent dans son expression publique. S’il a pris ainsi la parole aujourd’hui, qui plus est en donnant des informations indirectement sur la santé du président – il suit le match de football, donc il va mieux -, c’est que le président ne va sans doute pas tarder d’une façon ou d’une autre à revenir sur le devant de la scène », indique celui qui a des contacts réguliers avec l’entourage du président.

Un point de vue partagé par un professeur en science politique de l’UOB. « Depuis quelques jours, on voit des signes de normalisation qui tendent à montrer que les acteurs au sein du pouvoir se préparent à un retour peut-être plus rapide que prévu aux affaires du président Ali Bongo. Le conseil des ministres hier, les propos du vice-président Maganga Moussavou à l’issue de celui-ci et aujourd’hui cette double prise de parole du directeur de cabinet du président. Tout cela n’est probablement pas un hasard », analyse cet universitaire réputé pour sa capacité d’analyse et qui ajoute qu’ « il faut également y voir le signe d’une reprise en main de la situation par la présidence. »

 


Répondre

ViZioon |
nticguibarka |
FAN DES MANNEQUINS HINDSGAUL |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | zone229
| génération digital
| l'Oeil de BingO