Santé d’Ali Bongo : Mathias Otounga Ossibadjouo reprend son « post Facebook » à la figure

Santé d’Ali Bongo : Mathias Otounga Ossibadjouo reprend son « post Facebook » à la figure

 L’ancien ministre des Sports et proche d’Ali Bongo Ondimba, Mathias Otounga Ossibadjouo, très exacerbé par les commentaires désobligeants de certains Gabonais dans les réseaux sociaux, notamment Facebook, sur l’état de santé du président de la République, a jugé utile, le 8 novembre dernier, de communiquer ’’sagement’’ en publiant une photo de sa Bible donnant sur un verset qui lui tient à cœur, sans en préciser le livre.

« V.20 – Ne maudis pas le roi, même dans ta pensée, et ne maudis pas le riche dans la chambre où tu couches ; car l’oiseau du ciel emporterait ta voix, l’animal ailé publierait tes paroles », indique le passage biblique que de nombreux internautes attribuent à l’un des livres des Rois, au dixième chapitre, dans l’Ancienne Alliance.

La première réaction à sa publication ’’intelligente’’ fut celle d’un certain Ballack Obame. Il s’est étonné de savoir que Mathias Otounga lisait aussi le Livre de Dieu.

« Aka, ils lisent même la #Bible aussi ? Cool ! Le papa là est allé fouiller un verset dans lequel il trouve son compte », a-t-il réagi.

Mais ce n’est pas tout ! Les passions se sont déchainées et les ’’évangélistes’’ de circonstance ont rivalisé de connaissances bibliques pour rappeler à Mathias Otounga Ossibadjouo qu’il ne lisait pas correctement son « Livre de vie » ou qu’il n’en était pas le seul détenteur.Santé d’Ali Bongo : Mathias Otounga Ossibadjouo reprend son « post Facebook » à la figure dans actualité BIBLE-150x300

Precious Nicky Mel a réagi en rappelant que les « verset 16-17-18 leur étaient destinés ».

« Ils ne se sont même pas rendus compte. Pfft, on ne joue pas avec la Bible. Voilà qu’elle vous pointe du doigt », a indiqué Precious Nicky Mel dont les propos ont été corroborés par Garcia-petit Ndong-otoghé qui est revenu sur le verset 18 en affirmant que Mathias Otounga en était bel et bien concerné.

« Le Gabon est en lambeau justement à cause de leur paresse », a-t-il publié.

Pour calmer toutes les parties, une intervention plus sage encore, portant la signature de François Essono Obiang, un proche du parti présidentiel. « Attention aux références bibliques. On y trouve tout et son contraire. La Bible est comme une auberge espagnole où chacun compose son menu. Et si on se contentait d’observer la nature ou le temps ? », s’est-il interrogé.

Mais la réaction de Janvier Kombila a eu le mérite d’attirer le plus de « tags » ; 25 au total. Sa réaction s’adresse directement à M. Otounga Ossibadjouo en exprimant carrément l’antipode de sa publication.

En blanc, sur fond de rouge, Janvier Kombila a posté : « Proverbe 11 verset 10 (Louis Second) : Quand les justes sont heureux, la ville est dans la joie ; et quand les méchants périssent, on pousse des cris d’allégresse ».

Cette publication rejoint aisément celle de M. Essono Obiang qui a préféré la modération en indiquant que dans la Bible « on trouve tout et son contraire ».

Camille Boussoughou

Partagez à votre réseau d’amis
follow_subscribe dans actualité0
 


Autres articles

Répondre

ViZioon |
nticguibarka |
FAN DES MANNEQUINS HINDSGAUL |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | zone229
| génération digital
| l'Oeil de BingO