COMMUNIQUE DU PDGE EN ATTENDANT LA VERSION OFFICIELLE DU PROCUREUR ALLÉGUÉ CONTRE ABESO NDONG

 

Le cas incroyable de Salomón Abeso Ndong continue de faire parler les internautes sur les réseaux sociaux et a même suscité le soutien d’autres groupes d’opposition. Cependant, du Parti démocratique de Guinée équatoriale, nous attendons toujours un document officiel sur l’existence de ces faits pour pouvoir les prendre en compte. Nous sommes surpris que des politiciens soi-disant professionnels élèvent leurs voix dans une affaire aussi grave, sans même avoir la preuve qu’il y a eu une plainte officielle.

 

Malabo, 8 octobre

Du Parti Démocratique de Guinée Equatoriale, nous avons observé perplexes que l’histoire racontée par Salomon Abeso Ndong, de la coalition CORED (qui a annoncé sur  les réseaux sociaux avoir été victime d’une tentative d’assassinat commanditée par le président de notre pays), était une accusation intolérable et sans fondement. Sur cette base, il est étonnant qu’il soit soutenu par des hommes politiques de haut rang.

Salomon Abeso  Ndong ainsi que les membres, du PDGE,  voulons indiquer qu’un cas aussi grave qu’une tentative d’homicide, pour être prise  au sérieux, nécessite au moins:

-UNE DÉNONCIATION OFFICIELLE devant les autorités locales; Documentation officielle des faits, rapports d’expert, balistique, déclarations de témoins, etc. Nous attendons de voir la dénonciation officielle des victimes dans un document officiel britannique, ainsi que leurs déclarations devant les autorités, une partie de la police britannique ou d’Interpol, etc. Jusqu’à présent, les seuls preuves offertes sont les déclarations de la pseudo victime et l’image de son bras ensanglanté.

-UN ARTICLE DANS LA PRESSE LOCALE: Logiquement, une tentative d’assassinat ne peut passer inaperçue dans un pays européen  où la lutte anti-terroriste bat son plein.  Il est curieux de constater qu’il n’y a pas trace de cet évènement dans la presse du Royaume Uni que où les faits se sont théoriquement produits.

 

-DES INFORMATIONS ET DÉCLARATIONS DES MÉDECINS: dont  l’admission dans un  hôpital, comptes rendus des revues, rapport des blessures par balle et l’état des patients, etc.

Outre ces données minimales officielles, logiques et nécessaires pour examiner sérieusement cette histoire, nous pourrions néanmoins continuer à spéculer sur d’autres aspects « suspects » de celle-ci. Par exemple: Les médecins anglais vendent-ils si mal le bras de Salomon Abeso Ndong que les bandages eux-mêmes sont encore ensanglantés? Comment est-il possible que deux tireurs délite n’aient pu atteindre leur cible qu’une fois dans la main? Comment deux personnes supposées subir une blessure par balle semblent-elles bouger?, Etc., etc.

 

Comme pour tout autre compatriote, quelles que soient les différences idéologiques, nous souhaitons que Salomon Abeso Ndong et sa famille soient en bonne condition et hors  danger. Cela dit, nous espérons voir les informations officielles avalisées par les autorités britanniques ou par Interpol sur cette question qui offre beaucoup plus de zones d’ombres que de lumières, avant de pouvoir émettre un jugement sérieux à son sujet.

Il semble vraiment incroyable et très triste qu’une série de partis politiques se soient constitués pour manifester sur cette question, sans disposer du minimum d’informations fiables  sur ces événements. Nous vous rappelons que notre profession de politicien exige d’être extrêmement sérieux et instruits sur les questions juridiques, car notre aspiration est de gérer les lois de notre pays. Par ailleurs, nous réitérons à la fois la Coalition CORED et le reste des partis politiques, à savoir que les accusations adressées aux autorités de la Guinée équatoriale à ce sujet pourraient être prises en compte dans le cadre d’une éventuelle mise en accusation pour diffamation. Nous vous rappelons également que Salomón Abeso Ndong lui-même a perdu, il y a quelques jours à peine, la plainte contre lui qui existait pour diffamation; continuer à envoyer de faux documents via les réseaux sociaux ne change rien à la réalité.

 

Enfin, nous rappelons à tous les citoyens de la Guinée équatoriale que, pour évoluer en tant que pays et en tant que peuple, il est important d’analyser les faits avec raison et logique et de ne pas se laisser emporter par des déclarations et des affabulations sans critères. Certaines de ces affabulations découlent  du peu de sens de l’analyse dont font preuve, comme nous l’avons vu dans ce cas-ci, certains Équatoriaux de Guinée équatoriale, à commencer par certains des hommes politiques ambitieux et sérieux.

 

Département de presse du PDGE

 

 


Autres articles

Répondre

ViZioon |
nticguibarka |
FAN DES MANNEQUINS HINDSGAUL |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | zone229
| génération digital
| l'Oeil de BingO