MON MOT DU JOUR: NE TUONS PAS NOTRE NATION

blason du GabonLes tristes évènements survenus après la proclamation des résultats du scrutin présidentiel, me laissent croire que nous sommes au bord du gouffre ; que la nation Gabon est en danger. Les passions sont tellement exacerbées, les postures figées qu’il est à craindre l’irréparable; que l’on pourrait franchir la ligne jaune avec des conséquences que nul ne peut prévoir. Les  dégâts  et les pertes en vies humaines enregistrés sur toute l’étendue du territoire, sont autant de signes annonciateurs de futures horreurs qu’il nous faut absolument éviter.

Le patriotisme que nous chantons, l’amour de notre pays que nous clamons, nous commandent de nous ressaisir et chercher rapidement une sortie honorable et pacifique de la crise que nous entretenons, à l’évidence, pour des desseins égoïstes et loin des attentes des populations. Les Gabonais ont besoin de rester unis dans un espace Etat-Nation considéré comme un havre de paix. C’est le patrimoine que nous ont légué les Pères fondateurs de notre cher Gabon. Nous avons l’obligation et le devoir de le préserver, de l’améliorer, de le conforter avec toutes les capacités de nos intelligences plurielles, différentes mais complémentaires, afin d’en faire une œuvre forte, belle et rayonnante pour la postérité. Nous avons les outils nécessaires pour cela. Nous n’avons donc pas droit à l’échec. Dieu, nos ancêtres et les générations futures ne nous le pardonneront jamais.

C’est pourquoi, à la place des kalachnikovs et des cocktails Molotov, l’unique et la meilleure arme que nous devons utiliser est le dialogue. Il est par conséquent urgent et vital que les leaders politiques se parlent en présence de sages et  de religieux nationaux aux conseils avisés pour trouver un compromis en interne. La médiation de la communauté internationale ne pourra que s’inspirer des propositions de ce cénacle.

Nul doute qu’en acceptant une paix des braves, les différents protagonistes gagneront en audience et en estime. Ils écriront leurs noms en lettres d’or dans le merveilleux livre de l’histoire du Gabon .Par contre, en choisissant la voie des abîmes, ils seront jetés dans les poubelles de l’Histoire.

Je reste convaincu que la tempérance et la raison l’emporteront.

Que Dieu préserve le Gabon.

 


Autres articles

Un commentaire

  1. franklin dit :

    bonjour grand;

    la vérité est la première sagesse.
    pourquoi autant de couvertures et d’enveloppes pour cacher le contenu pourri qui commence à bien dégager la mauvaise odeur, c’est à dire notre vote. est qu’il est important ou non?

    après, nous pouvons disserter sur tous les autres sujets périphériques. tant qu’on aborde pas le contenu qui dégage la mauvaise odeur avec crédibilité on se ment à nous-même.

    71000 inscrits avec 50 non votants!!!
    hahahahaha, mauvaise blague.

Répondre

ViZioon |
nticguibarka |
FAN DES MANNEQUINS HINDSGAUL |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | zone229
| génération digital
| l'Oeil de BingO