Comme une envie de parler

françois essono obiang  François ESSONO OBIANG Journaliste diplômé de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille(France);diplômé d’études supérieures en NTIC et diplômé d’études politiques.Ancien directeur de l’Agence Gabonaise de presse(2005-2009);créateur du site web agpgabon.ga;fondateur et ancien directeur de la publication du journal Gabon Matin, bi-mensuel devenu quotidien. Ancien conseiller spécial chargé de la communication sociale de feu Omar Bongo Ondimba (1996-2009).

Bonjour à vous tous qui aurez à vous intéresser  à mon blog. Comme son nom l’indique, ce blog sera essentiellement consacré à l’actualité. Gabonaise surtout. Africaine et mondiale aussi. Je me risquerai souvent à donner mon modeste point de vue sur l’actualité d’ici et d’ailleurs.

Ma formation de journaliste m’obligera à être le plus objectif possible, même si, en abordant les maux qui minent mon pays, je m’attendrai  à de vives réactions de mes amis politiques. Qu’ils me pardonnent déjà ce qui à leurs yeux pourrait paraître comme de l’impertinence ou pire de l’indiscipline. Mais j’oserai dire, avec des mots choisis, ce que bon nombre de gabonais pensent tout bas ou expriment quelquefois bruyamment en battant le pavé, caillassant des véhicules ou troublant la circulation en barrant la voie publique.

J’espère ainsi participer humblement à l’édification d’une société plus juste où le partage sera concret. Une société dans laquelle tous les gabonais du sol ou d’adoption apporteront leur pierre pour construire la nation Gabon. Car je crois et reste convaincu que la stigmatisation actuelle de certaines communautés a pour unique objectif inavoué, le blocage ou la mise à mort du merveilleux projet de société du nouveau président Ali Bongo Ondimba. Ma longue expérience de collaborateur de son prédécesseur me laisse entrevoir des pièges qui lui sont tendues par des politicards de tous bords pour plomber ses initiatives de changement. Habitués qu’ils sont à la mauvaise gouvernance, aux biens mal acquis, aux passes- droits, à l’inefficacité, Ali leur fait peur. Parce que voulant remettre en cause l’ordre établi, le chantre de l’émergence doit s’attendre aux chausse-trappes de son propre camp politique dont l’intérêt est le statu quo ante. Il ne peut les éviter qu’en s’entourant de collaborateurs compétents et loyaux avec la force de caractère de lui dire la vérité,de lui transmettre les réalités sociétales;  de grands serviteurs de l’Etat ayant le courage de mettre en pratique ses nécessaires réformes; des femmes et des hommes pouvant se mettre au dessus des clivages politiques, provinciaux et ethniques. C’est à ce prix qu’il pourra rompre avec le passé pour que demain  soit meilleur qu’aujourd’hui. Pour que son rêve, notre rêve d’un Gabon émergent, devienne réalité. C’est ce qui me donne envie de parler.  A bientôt. 

 

 


Autres articles

Répondre

ViZioon |
nticguibarka |
FAN DES MANNEQUINS HINDSGAUL |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | zone229
| génération digital
| l'Oeil de BingO